163 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Face à la fronde de vingt conseillers généraux, Alain Lambert, Président du Conseil général de l'Orne, sort de son silence : "le dialogue, oui; la chienlit, non".

0 commentaire