Chine: l'enfant unique en question
1,29 $US pour 48h
1,29 $US

Aujourdhui-la-chine
17
1 149 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Les enfants des villes en Chine n’ont ni frère, ni soeur, ni cousin... Ils sont tous enfants uniques, depuis 30 ans. A la fin des années 70, la Chine est encore misérable, mais déjà surpeuplée, déjà 950 millions d’habitants : un frein terrible au développement économique.

Alors, en 1979, Deng Xiaoping décrète la règle de l’enfant unique. Plus qu’une politique, c’est une loi, inscrite dans la constitution, à laquelle on n’échappe pas.

Le cauchemar commence alors en coulisses pour les couples récalcitrants. La vieille paysanne du Guizhou, Yang Shuiying a tout vu : les femmes embarquées pour être avortées ou stérilisées de force, les camions qui embarquaient les vaches et les porcs de ceux qui ne pouvaient pas payer des amendes démesurées, et tous ces enfants clandestins, sans aucune existence légale...

Et puis il y a eu ce triste jour de 2004, où les officiels locaux du Planning Familial ont tout bonnement volé sa petite fille pour la revendre....

30 ans après, en haut-lieu, on se félicite pourtant du succès de la politique de l’enfant unique : la croissance démographique est jugulée, 400 millions de naissances ont été évitées. Et on la maintient coûte que coûte : en dépit du vieillissement inquiétant de la société, et des 40 millions de filles qui manquent à l’appel.

Le tragique bilan humain, lui, n’a jamais été établi et la répression continue. Mais il est interdit d’en parler.

0 commentaire