Advertising Console

    Bande de Gaza : une mission chirurgicale spécialisée

    Reposter
    706 vues
    Depuis 2007, l’embargo israélien sur la bande de Gaza pèse lourdement sur une population déjà éprouvée par des années de conflit.
    Les Répercussions sont économiques mais aussi sanitaires, les coupures de courants quotidiennes contraignent la population à se servir de groupes électrogènes, de bouteilles de gaz de mauvaise qualité, de bougies : autant de sources d’accidents domestiques graves qui touchent surtout les femmes et les enfants.
    Yussef a un peu moins de 3 ans. Il a été brulé à l’âge d’un mois.
    Ces blessures très invalidantes nécessitent souvent des opérations de chirurgie réparatrice quelques temps après la prise en charge initiale.
    Si dans les Territoires Palestiniens il existe un système de santé opérationnel, il est malgré tout très difficile d’avoir accès à des soins spécialisés.

    Rares sont les patients qui parviennent à sortir de Gaza pour se faire opérer. Et les chirurgiens locaux spécialisés sont trop peu nombreux pour répondre aux besoins.
    Pour améliorer la prise en charge de ces patients, MSF a donc ouvert en juillet 2010 un projet de chirurgie réparatrice, en étroite collaboration avec l’hôpital public de Nasser dans la ville de Khan Yunis au sud de Gaza
    Pour les cas particulièrement compliqués, comme Yussef, une chirurgie hautement spécialisée est requise. Aujourd’hui, il va subir sa deuxième intervention avec MSF.
    Les brûlés représentent plus de 60% des patients pris en charge sur le programme.

    Plusieurs fois par an, des équipes chirurgicales MSF mènent des missions de court terme.
    Yussef a ainsi été pris en charge par des équipes successives.
    Depuis le démarrage de ce projet chirurgical en 2010, 490 patients ont été opérés par les équipes de MSF et leurs collègues de l’hôpital Nasser.

    MSF intervient depuis plus de 10 ans dans la bande de Gaza. Au fil des années, dans ce contexte fragile régulièrement soumis à des pics de violence nos programmes ont proposé différentes composantes afin de répondre aux besoins des populations : soins de santé mentale, kinésithérapie, chirurgie…

    Début 2012, nous avons intégré une activité spécialisée pour la rééducation de la main à notre programme de kinésithérapie.

    24 heures après son opération, Eric le chirurgien maxillo facial revoit Yussef.
    L’intervention s’est bien passée. Yussef va être suivi à notre clinique de soins post opératoires et sera à nouveau opéré dans les mois à venir