Jean-Jacques Goldman-Natacha

Aldebaran333
119
1 116 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Une miniature extraite de l’album de Jean-Jacques Goldman « En passant » (1997)
C’est un hommage à l’âme slave dans ce qu’elle a de plus mélancolique et de plus beau, écrit un peu dans l'esprit de sa célèbre chanson "Comme toi"
Une chanson que Goldman termine d'ailleurs sur scène en jouant un émouvant solo de violon: il a appris cet instrument au conservatoire dès l’age de 7 ans (tout comme le piano) et en joue parfois

De mes tristesses me reste un grand manteau
Qui laisse passer le froid
De ces lambeaux de jeunesse un vieux chapeau
Qui ne me protège pas
Je sais mieux choisir un chemin,
Me méfier d'une main
Tu vois je ne sais rien
Le temps qui passe ne guérit de rien Natacha
Toi tu le sais bien

De mille ans de froid, de toundra
De toutes ces Russie qui coulent en toi
De trop d'hivers et d'espoirs et d'ivresse
Au chant des Balalaïkas
Tu dis qu'on a peur et qu'on glisse en ses peurs
Comme glissent les nuits de Viatka
Dans chacun de tes baisers Natacha
C'est tout ça qui m'attache à toi

2 commentaires

Je ne connaissais pas cette chanson. Très belle interprétation !!!
Par CML3103 il y a 2 ans
Pas très connue cette magnifique chanson de Goldman, très belle reprise, merci du partage !
Par CHRIS ChrisRala il y a 2 ans