3.2 Ville & Nature : le parc Martin Luther King

100 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
La troisième leçon du cycle de 6 soirées propose de lire la ville au travers des parcs et de la nature.

Parc, jardin, square, coulée verte, ceinture verte, autant de termes qui parlent de la vie végétale domptée par la ville. Pour s’épanouir, celle-ci a besoin d’air et de lumière. Les urbanistes ne s’y sont pas trompés en se servant de la nature pour décongestionner des quartiers trop denses.
Parallèlement à cette fonction de respiration, le parc est devenu un catalyseur de vie sociale. Dans le parc, on se repose et on s’expose dans un cadre bucolique. L’urbanité s’apprend aussi dans les jardins à travers le loisir… Entre désir d’espaces collectifs et rêve de jardins individuels, les espaces verts urbains jouent le rôle de synthèse.

Le parc Martin Luther King, coeur de l’opération d’aménagement Clichy-Batignolles, est l’une des dernières créations d’espace vert d’envergure intramuros. L’étude de cas, dont la livraison totale est prévue pour 2015, détaille le rôle de couture urbaine joué par la nature dans ce nouveau quartier.
A partir du contexte territorial du nord ouest parisien, des objectifs urbains et du phasage spécifique de la réalisation, Jacqueline Osty raconte comment ce nouveau parc vient modifier l’état du site, de ses limites et de ses usages. Réalisé par étapes, le parc Martin Luther King amorce la dynamique urbaine du quartier et s’inscrit dans le temps long de transformation de la ville.

0 commentaire