Un animal ne pleure pas... Il souffre en silence

109 832 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Hier auprès de son maître, aujourd’hui seul et perdu.
Hier protégé et soigné, aujourd’hui en danger
Hier aimé, aujourd’hui oublié et délaissé.
L’abandon est une rupture brutale. Cet été, 60 000 animaux risquent d’en être les victimes silencieuses.
Quand il n’y a pas de larmes à essuyer, il reste une douleur à faire entendre... Mobilisez-vous contre l’abandon !

3 commentaires

ce n'est pas l'animal qu'il faut abandonner, c'est le maître incompétent qui se cherche toujours des excuses pour ne pas s'occuper de lui.
Par Ƈɑρт-Ʀєđ l'année dernière
Un animal ne pleure pas mais il suffit de le regarder dans les yeux et il nous transmet la souffrance qu'il ressent. Mais pour cela il faut avoir soi-même un coeur et surtout aimer les animaux. Ne pas pardonner a ceux qui se permette de les faire souffrir. N'oublions surtout pas que l'animal est un être vivant. Qu'il a des droits tout comme l'homme.
Par Marie-christine Arnaud l'année dernière
La France est le pays d'Europe où il y a le plus d'animaux : 1 foyer sur 2 a un animal. Quel triste record !!! Car c'est aussi le pays où il y a le plus d'animaux maltraités en valeur absolue (en % ??? je ne sais pas ).
Il serait temps que la SPA et toutes les associations de protection animal, arrête de montrer d'un doigt accusateur ceux qui ont le "courage" de venir abandonner leur animal dans un refuge.
Ne vaut il pas mieux faire cela que de garder à tout prix un animal pour le torturer pendant des années, de peur d'être catalogué de "salaud" si vous reconnaissez ne plus pouvoir vous occuper de votre animal.

Le vrai combat n'est pas là dans l'urgence, dans le sauvetage en demandant toujours plus de sous pour sauver...car c'est un combat sans fin. C'est la prévention et le diminution des adoptions irréfléchies qui sont urgentes. Et c'est là que les associations devraient agir et concentrer tous leurs moyens humains, de communication et financiers.
Par Aubonheur Desanimos il y a 2 ans