Advertising Console

    ISRAEL, LE VIRUS " FLAME " CONTRE L'IRAN EST JUSTIFIE

    Repost
    148 vues
    Cyberguerre

    L’éditeur de sécurité russe souligne que le malware est extrêmement complexe et que son objectif reste inconnu. Il contiendrait 20 fois plus de lignes de code que Stuxnet, responsable de la panne de centrifugeuses nucléaires iraniennes, et 100 fois plus que n’importe quel logiciel pirate classique conçu pour subtiliser des données financières.

    Le virus a plusieurs cordes à son arc : il est capable de collecter des données à distance, d’intervenir sur les réglages d’un ordinateur, d’activer le micro d’un PC, d’enregistrer une conversation, de faire des captures d’écran ou encore de se connecter à des messageries instantanées... Il exploiterait les mêmes failles Windows (pourtant corrigées) que Stuxnet.