Plans sociaux : le premier défi du président

LCP

par LCP

1,8K
708 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Après la trêve présidentielle, la menace des plans sociaux ressurgit. Le nouveau gouvernement va devoir faire face à de multiples plans de restructuration alors que le candidat François Hollande déclarait il y a quelques mois : « Je ne laisserai pas faire ce cortège de plans sociaux qui auraient été différés, et il y aura des responsabilités à prendre au sommet des entreprises ». Pourtant, aujourd'hui tous les secteurs semblent concernés et plusieurs milliers d'emplois seraient détruits.

Dernière rumeur, la suppression de 5000 emplois en trois ans chez Air France, dont la moitié serait des départs volontaires. Une information publiée par Le Figaro et démentie par la direction de la compagnie aérienne. D'autres bruits circulent, dans le secteur de l'automobile cette fois : l'usine PSA d'Aulnay-sous-bois qui emploie 3100 salariés pourrait fermer en 2014, en incluant tous les sous-traitants également concernés, ce sont 10 000 emplois de la Région Ile-de-France qui seraient en danger. La grande distribution est aussi touchée par cette vague de plans sociaux. Chez Carrefour, les syndicats s'inquiètent de l'annonce prochaine de 3000 et 4000 suppressions d'emplois, dans les magasins et au siège du groupe. Certains de ces plans sociaux sont encore en attente. D'autre en revanche ont été confirmés et déclenchés : ArcelorMittal en Moselle, Petroplus à Petit-Couronne, Meryl Fiber dans le Pas-de-Calais, et Fralib dans les Bouches-du-Rhône…

Pas de temps à perdre, en début de semaine le fraîchement nommé ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, a reçu les partenaires sociaux. Au programme « un premier échange sur l'état de l'appareil productif français » dans un ministère laissé « vide » par son prédécesseur, selon le cabinet du ministre.

Comment le gouvernement Ayrault peut-il sauver ces emplois ?
Ces plans sociaux peuvent-ils être évités ?
Pourquoi ont-ils été mis en attente durant la campagne présidentielle ?

INVITES

+ Alain Madelin, ancien ministre de l'Industrie.

+ Robert Rochefort, député européen et vice-président du Modem.

+ Denis Cosnard, chef du service Industrie aux Echos.

+ Jean-Claude Mailly, secrétaire général Force Ouvrière.

En présence de députés, d’experts, de personnalités mais aussi de citoyens, ce magazine dédié à la vie parlementaire et politique développe chaque soir un thème fort au coeur de l’actualité. Entre analyses, débats, reportages et témoignages de citoyens en direct, Arnaud Ardoin impose une autre façon de présenter et d’aborder l’actualité grâce à l’interactivité.

De simple téléspectateur, le citoyen devient acteur dans le débat par webcam interposée ou via le forum dédié à l’émission. Information en miroir, Ça vous regarde favorise l’information à double sens en renvoyant les préoccupations, les questionnements des sentinelles citoyennes à celles des parlementaires.

Diffusion : du lundi au jeudi à 20h50 après Ça Vous Regarde : l'Info

En partenariat avec :

0 commentaire