Manifestation de l'opposition le 10 mai 2012 à Conakry

26 729 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Les opposants ont réussi à paralyser la ville de Conakry entre 09H00 (locales et GMT) et 16H30 et, par crainte de violences, de nombreuses boutiques, écoles et stations-essence avaient préféré fermer.

L'opposition avait annoncé lundi l'organisation, à partir de jeudi, de manifestations régulières en Guinée pour exiger "un dialogue franc" avec le pouvoir du président Alpha Condé sur la tenue d'élections législatives transparentes.
Plusieurs leaders d'opposition, dont le principal d'entre eux, Cellou Dalein Diallo, ont participé au rassemblement sur une grande esplanade de Conakry pour réclamer des législatives "libres et transparentes".

"Aujourd'hui, ce sont les Guinéens qui se sont exprimés contre la volonté du président Alpha Condé de vouloir truquer les élections législatives qu'il ne pourra pas gagner dans la transparence", a déclaré M. Diallo qui a évalué la foule à "50.000, 60.000 personnes, et même plus".

Sydia Touré, autre leader d'opposition, a affirmé: "malgré toutes les tentatives d'intimidation, vous avez tenu". "La Guinée n'appartient pas qu'à un seul individu, elle appartient à plus de 12 millions de personnes", a-t-il ajouté
plus d'infos sur www.ufdgonline.org

0 commentaire