Formes et enjeux du théâtre contemporain pour la jeunesse

ESPE AQUITAINE
13
416 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Conférence de Marie BERNANOCE, Maître de Conférences, Université Grenoble 3
- « Les genres de la littérature de jeunesse », 11/03/2010, 113 min.

Depuis deux décennies, le domaine du théâtre publié à l’intention des jeunes est en pleine expansion. On y découvre des collections riches et fournies. On y côtoie des auteurs aux univers étonnants, attachants, plein d’inventivité et de créativité. On y voit à l’œuvre un regard sur le monde d’une grande portée éthique et philosophique qui ne peut qu’intéresser les pédagogues. C’est le parcours en trois étapes qui sera proposé, en appui sur un certain nombre d’œuvres privilégiées.

Biographie de l’intervenante :

Maître de conférences à l’université Stendhal-Grenoble 3 et agrégée de Lettres, responsable du département des Arts du Spectacle. Marie Bernanoce a réalisé une thèse de doctorat (IET Paris III-Sorbonne nouvelle) sous la direction de J.-P. Ryngaert intitulée La Didactique du texte de théâtre : théorie et pratique. Des enjeux pour l’enseignement du littéraire.

Elle a été formatrice à l’IUFM de Grenoble après avoir enseigné dans le secondaire. Animatrice de nombreux ateliers et stages théâtre, elle a travaillé en partenariat avec des comédiens et avec des structures culturelles.
Militante du mouvement de théâtre-éducation, elle est membre du conseil d’administration de l’Anrat et a été chargée de mission Arts et Culture à l’IUFM de Grenoble.

Outre de nombreux articles en France et à l’étranger, Marie Bernanoce a publié plusieurs ouvrages dont Acte 1, scène 1 et Écrire et mettre en espace le théâtre (CRDP de Grenoble / éditions Delagrave, 2000 et 2002). Elle est l’auteur du premier ouvrage consacré au théâtre jeunesse, A la découverte de cent et une pièces, Répertoire critique du théâtre contemporain pour la jeunesse, préfacé par Jean-Claude Lallias (Editions Théâtrales/ SCEREN-CRDP de Grenoble, 2006) dont elle prépare la réédition et le tome deux.

Les commentaires sont désactivés pour cette vidéo.