Salim Laïbi - la médicalisation de la grossesse et la prévention active du cancer

ERTV
5,5K
23 576 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à

9 commentaires

Lisez mes commentaires en partant du bas... Je ne cite pas mes sources mais tout est vérifiable même pour quelqu'un non formé. Wikipédia en anglais suffit pour l'essentiel.
Par pnats l'année dernière
« …le rapport bénéfice / risque est donc loin d’être favorable… »

Juste avant llp expliquant « le risque de tomber malade » lol. Dommage, avec ces maladies on ne « tombe » pas malade, on nait malade. Le rapport benef/risq ne veut par ailleurs ici rien dire sur le plan médical pur, ledit test ne comportant pas de risque autre que d’apprendre que, pas de bol, on est né malade.

Bref, que de fadaises…
Par pnats l'année dernière
Un peu plus loin, toujours sur le même sujet, en vrac :

« …nous allons déjà évacuer le problème de la drépanocytose car il ne concerne que les africains, en général les noirs… »

Et l’Inde, et le bassin méditerranéen etc.

« …de maladies qui ne sont pas mortelles, (temps de pause et levage de yeux au ciel en mode « tiens ne suis-je pas en train de dire une grosse connerie sur un sujet que ne maîtrise pas là ? soyons plus prudent sait-on jamais ») du moins certaines d’entre elles… (ouf !) »

Pour certaines de ces maladies la médiane de survie ne dépasse pas 30 ans. En effet une drépanocytose hétérozygote ne posera pas de problèmes, mais l’intérêt n’est justement pas de dépister les maladies asymptomatiques…
Par pnats l'année dernière
« …il faut vraiment être doté d’une très forte personnalité et de solides arguments pour tenir tête à ces dictateurs de la génomique. Car il s’agit d’un test sur A D N ! … »

Wtf ! Un test sur ADN, là on commence à tenir un champion. (voir plus loin)

« …réalisé sur le bébé par un laboratoire priv.É… »

Faux ! Réalisé sur cartons de Guthrie — qui servent à dépister différentes maladies du métabolisme dont la drépanocytose — qui sont analysés dans des labos publics (C’est le cas de manière certaine pour l’hôpital public). Le principe du test repose sur une détermination de la présence en trop grande quantité d’un métabolite accumulé en cas de maladie. Les tests génétiques ne sont proposés qu’en fonction d’explorations supplémentaires et avec obligatoirement l’accord signé du patient.
Par pnats l'année dernière
à environ 1 heure 8 minutes :

« Autre manie de la médecine allopathique, le test de Guthrie [...] ne refusez pas cette hérésie malheureux ! Autrement vous verrez défiler tout le personnel pour essayer de vous convaincre et surtout comprendre le pourquoi du refus du test de Guthrie, vous serez traité de parents indignes et irresponsables… »

Je n’ai jamais vu du personnel soignant traiter ainsi des patients, en général c’est plutôt l’inverse.
Par pnats l'année dernière