L'ordinateur d'Apollo n'a pas de mémoire., 2ème partie

Pascal Xavier
12
139 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
J'ai déjà montré que la mémoire appelé "core rope memory" de l'ordinateur d'Apollo présentait de sérieux problèmes.
J'ai trouvé de la documentation la concernant sur le site de la NASA et découvert que c'était encore plus délirant que je ne le pensais originellement.
Cette documentation non seulement confirme que cette mémoire ne pouvait pas fonctionner, mais même que la mémoire dynamique ne pouvait elle aussi fonctionner.
Ceci est la deuxième partie de la vidéo

8 commentaires

Tiens comme j'avais 2 min à perdre je suis allez voir ce qui reste de votre site...
http://www.angelfire.com/moon2/xpascal/MoonHoax/CrewEquipment/CrewEquipmentF.HTM

J'ai relevé quelques inepties :
Je vous cite : "De plus, ils disent que le cable utlisé dans ce "buddy" system était long de neuf mètres; je me demande où ils le mettaient dans la rover!"

Le BLSS fait 2,59 m (8-1/2 ft) de long...

"Et c'est là que cela devient comique: Les jauges qui permettent de vérifier la pression d'oxygène dans le PLSS et l'OPS sont situées sur le haut et l'arrière du sac à dos."

Les 2 jauges présentées sont uniquement celles de l'OPS : OPS Pressure gauge et OPS checkout gauge
La première ne sert à rien au cours de l'EVA quand à la seconde , elle est facilement consultable par l'équipier, je vous laisse devinez laquelle

"si jamais l'astronaute... actionner une des petites manettes situées sur le bas du sac (cerclées d'orange)"

Cette manette permet seulement de contrôler le refroidissement
Par Apolloman01 il y a 2 ans
Et quid des "veilles dames" qui devaient faire beaucoup d'erreurs de câblage ... selon vos dires...

Quid des 64 fils qui passaient dans le tore trop nombreux pour censer fonctionnés correctement...

Alors peut être vais je vous étonnez mais :

Le cuivre, composant les fils, est diamagnétique c'est-à-dire qu'il ne perturbe pas (ou en tout cas c'est négligeable) un champ magnétique!!

http://www.apolloartifacts.com/2008/01/rope-memory-mod.html

The fixed memory was made from coincident-current ferrite cores woven into a rope with copper wires and sealed in plastic

Mais au fait, qu'en pense vos pairs de toutes ces (vos) analyses???
Par Apolloman01 il y a 2 ans
Oui, c'est vrai, la mémoire était composée de six modules de 6K chacun, je l'ai vérifié dans la documentation, mais précisément, après analyse plus poussée, je me suis rendu compte que l'on ne pouvait mettre que 4 modules, et qu'en fait seulement un quart de la mémoire annoncée était utilisable sur ces modules à causes de constatations que j'ai faites sur ces modules et que je vais montrer dans une vidéo sur youtube.
En préparant cette vidéo, je me suis rendu compte qu'une de mes analyses était incomplète, et je l'ai davantage poussée, ce qui m'a conduit à mettre à jour mon site, et aussi à demander une modification à David Percy sur la page que je lui ai préparée sur Aulis.
De toute façon, cela n'a pas beaucoup d'importance, car les raisons pour laquelle cette mémoire ne pouvait fonctionner sont nombreuses.
Je suis absolument sûr que les ingénieurs ont saboté le projet Apollo, j'en mettrais ma tête à couper.
Par Pascal Xavier il y a 2 ans
En ce qui concerne vos affirmations dans vos commentaires, le problème c'est que vous mélangez la théorie de base, l'implémentation des choses et les différentes versions (et au final vous décidez que tout est bidonné).
En effet, dans la dernière version de l'AGC la mémoire, de 36 K mots, était composée de 6 modules de 6K mots (de 16bits) et non pas 36 modules comme vous l'affirmez en vous basant sur le câblage de la version Block I qui contenait 24K mots de mémoire seulement (Dans la version Block I il y avait 64 lignes senses pour 24K et dans la version Block II, 192 lignes senses pour 36K, ce qui augmentait considérablement la densité, 1
module=512 tores et 192 lignes senses). L'affirmation que "les veilles dames" devaient faire beaucoup d'erreurs de câblage suppose que vous ne savez pas qu'elles étaient assistées par une machine numérique qui leur permettait de passer leur 'aiguilles' que dans le bon trou (le bon tore).

Revoyez votre copie
Par Apolloman01 il y a 2 ans
Oui, c'est moi l'auteur de la page sur Aulis.
C'est juste un résumé; ce que j'ai écrit sur mon site est beaucoup plus détaillé.
Et oui, j'ai vraiment étudié en détail la documentation de la NASA, très attentivement.
L'analyse des interfaces électroniques est également très intéressante.
Quant à la vidéo que vous m'avez conseillée, je la regarderai.
Je suis vraiment un spécialiste, et j'ai une connaissance profonde des ordinateurs, et une bonne connaissance de l'électronique digitale (à une époque, je connaissais pratiquement par coeur le Texas instruments digital handbook).
Par Pascal Xavier il y a 2 ans