Quand Sarkozy rencontrait Bachir Saleh, l'intermédiaire de Kadhafi mis en cause dans les documents de Mediapart

LeHuffPost
729
7 338 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
On est le 2 juillet 2011, quatre mois avant la mort de Kadhafi. L'intervention militaire en Libye s'enlise: les troupes du Conseil National de Transition (CNT) s'avèrent moins efficaces que prévues, et celles de Kadhafi résistent bien. L'Elysée cherche alors une porte de sortie sous la forme d'une négociation avec Kadhafi, qui conduirait à son départ du pouvoir et à la formation d'un gouvernement de transition incluant les rebelles et une partie du régime en place.

Selon les informations révélées dans "Kadhafi, mort ou vif", un documentaire d'Antoine Vitkine qui sera diffusé sur France5 le 8 mai à 20h35, des contacts sont alors noués entre les proches de Kadhafi et la France. Nicolas Sarkozy reçoit en personne Bachir Saleh, à l'Elysée le 2 juillet. Saleh est le directeur de cabinet du dictateur libyen et il est proche de la France. Par son intermédiaire, le président français propose à Kadhafi l'exil et la vie sauve, si ce dernier cesse le combat. Kadhafi ne donnera finalement pas suite à la proposition.

1 commentaire

Dans 3 jours.
Par ROYAL GREEN DRAGON il y a 2 ans