Le plan de bataille des financiers

fakirpresse
150
44 485 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
  • Playlists
"tromper le peuple français" et casser le "fameux CDI". Voilà le plan de bataille des marchés en cas de victoire de François Hollande. Nicolas Doisy, "chief economist" du « premier broker indépendant en actions européennes » nous le révèle en exclusivité. Co-production La-bas si j'y suis, Fakir et les Mutins de Pangée.
(la retranscription de cet entretien : www.fakirpresse.info/Le-plan-de-bataille-des-marches,359.html

13 commentaires

Je sais que vous, messieurs les financiers,
vous sentez en position de force actuellement,
mais ne prenez pas trop trop les Français pour ce qu'ils ne sont pas,
c'est à dire des ignorants. Et qu'adviendrait-il si les gens honnêtes, eux,
venaient à perdre leur travail, leur maison ?
Pensez vous sincèrement qu'ils vous laisseraient partir sans rien dire?
Franchement, pour le coup, moi je mise sur les Français et non sur vous!!!!
Mais l'avenir nous le dira et comme il semble que vous ayez tout prévu,
vous n'avez rien à craindre, n'est-ce-pas? Connaissez la théorie du Black Swan?

La théorie du Cygne Noir et les Banquiers.
http://ledormeur.forumgratuit.org/t404-la-finance-prepare-lapres-elections-en-france#734
Par Golden Awaken il y a 3 ans
Comment peut on justifier que les Financiers empruntent de l´argent à 1% d´intérêt auprès de la BCE , pour ensuite immédiatement revendre ce même argent à 6% d´intérêts à l´Espagne ?
Ces financiers ne sont que des intermédiaires qui se goinfrent sur le malheur des populations, et de plus ces mêmes financiers spéculent en revendant en masse les titres de créances des dettes des pays souverains
pour faire ainsi artificiellement monter les taux d´intérêts dus par ces mêmes pays.
Cherchez à qui profite le crime....!!!!
Par martinph2 il y a 3 ans
Je ne vois pas le problème dans ce qui est dit ici. Bien sur, cela excite les amateurs des théories du complot ignorants du fonctionnement du marché, mais cet homme ne fait que prévoir les réactions du marché face à des politiques utopiques. Les marchés, ce sont des épargnants qui ont accepté de prêter leur argent aux gouvernements, à la demande de ces derniers pour financer des politiques qui ne sont pas bon marché dont des politiques sociales. Les seules pressions du marché ne consistent rien d'autre que de refuser de prêter à à un système qui a 40 ans de gaspillage, ne maîtrise pas ses dépenses et devient dangereusement insolvable. Vous prêteriez de l'argent à quelqu'un en sachant qu'il ne vous remboursera pas ? Oui, dès qu'on dépense plus qu'on ne gagne, on se met en état de servitude vis à vis de ses créanciers.
Par philoutche il y a 3 ans
Ce que tous ces financiers cyniques et véreux méritent , c´est qu´un jour prochain le peuple les pendent à des crochets de boucher .....
Par martinph2 il y a 3 ans
beaucoup iront en tôle ! et dans moins longtemps qu'on peut le penser !
Par clintm il y a 3 ans
Voir plus de commentaires