Advertising Console

    L'ENVERS DU DECOR DU FORUM POLITIQUE DE "ELLE" (5/04/12)

    Repost
    190 vues
    Nous, membres du "collectif anti négrophobie" n'étions pas venu assister à ce forum politique organisée par le magazine "ELLE" le 5 avril 2012, dans la position d'un anti-sarkozysme primaire.
    Soucieux de l'avenir nous étions venus écouter les propositions de chacun(e) des candidat(e)s à la présidentielle de 2012. Depuis 8h du matin nous avons donc bu les paroles de Mr Hollande, Mr Bayrou, François Dupont Aignan, Nathalie Arthaud, Marine Le Pen...
    Comme cela était convenu, nous nous attendions à entendre le candidat-président Mr Sarkozy pour clore cette journée fastidieuse, mais l'actuel président a décidé de renier son engagement estimant que les conditions pour sa sécurité n'étaient pas réuni. À croire qu'ils considérait cet exercice comme un vulgaire menu à la carte. ou qu'avec tout le dispositif de sécurité à sa portée il devait craindre une poignée d'étudiants de sciences po, armés de stylo et de calepins...
    Voilà donc comment doit être interprété notre intervention ; comme celle de participants à un forum politique frustré par l'attente et le manque de considération que leur à manifesté un des candidats à la présidentielle. Si Mme Nathalie Kosciusko-Morizet a pris à son compte l'expression de cette frustration, c'est à notre avis qu'elle ne dispose pas de suffisamment de recul pour faire la part des choses. Ce n'était ni la femme, ni le personnage politique qu'elle est censée représenter que nous avous cherché à désavouer mais sa fonction indigne de remplaçante à la volée qui, de l'extérieur, ressemblait plus à un rôle "subalterne". Pour finir et comme nous n'avons pas pu répondre directement à Mme NKM, ce qui est inscrit sur nos t-shirt n'a rien d'un gros mot ou d'une insulte. Il y est juste écrit "BRIGADE ANTI NÉGROPHOBIE". Mais nous comprenons qu'elle ait eu autant de mal à le prononcer, vu que la France, dans son ensemble, nie toujours la réalité d'un "racisme anti-noir" en se gardant bien de la nommer.
    COLLECTIF ANTI NÉGROPHOBIE (www.ancfrance.com)