Vaccin : le virus du doute

tchels0o

par tchels0o

805
531 vues
Depuis l'origine de son utilisation, le vaccin fascine autant qu'il dérange. Quand Pasteur a eu mis au point celui contre la rage, toute l'Europe a fait la queue devant son laboratoire. Mais le principe même d'inoculer un virus fait peur.

Alors, quelques années plus tard, en 1902, quand la France a voulu lancer sa toute première campagne générale contre la variole, il a fallu menacer d'amendes et de prison pour que le peuple se fasse vacciner !

L'histoire donne cependant raison à Pasteur. Le nombre de cas de variole diminue et la vaccination se généralise à d'autres maladies : typhus, tuberculose, coqueluche... Après la Seconde Guerre mondiale, la fabrication devient industrielle. On établit des campagnes nationales, des vaccins obligatoires.

A la fin des annees 90, tout change. Certaines personnes vaccinées contre l'hépatite B déclarent, dans les mois qui suivent, une sclérose en plaques. Le scandale éclate. Mais y a-t-il un lien entre la maladie et le vaccin