Mediapart 2012 - Mélenchon-Plenel, le face à face

Découvrir le nouveau player
Mediapart

par Mediapart

3,8K
28 066 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
  • Playlists
Le candidat du Front de gauche à la présidentielle était vendredi soir l'invité de Mediapart 2012. Plus de deux heures et demie d'émission... Ci-dessus, son échange avec Edwy Plenel sur le Mitterrandisme.

6 commentaires

Pourquoi ce titre accrocheur et sensationnaliste "Le face à face" ? Est-ce parce que le thème annoncé au tout début du débat, "les institutions" a déjà été largement abordé ailleurs et qu'il est ramené, par un Edwy Pennel très différent de l'analyste politique que j'estimais, à un pugilat verbal où on laisse à peine l'autre respirer tant on déverse sur lui un discours tellement redondant qu'il en perd son sens ? Deux leit-motives obsessionnels : le caractère citoyen de la fonction de journaliste (que Mélenchon ne conteste pas) et les dérives du pouvoir présidentiel, essentiellement sous Mitterrand, dont Mélenchon ne se serait pas assez désolidarisé (ce que ce dernier dément, arguant en retour qu'on ne l'a pas entendu quand il le faisait). A la limite du combat d'egos, cet obsession du passé n'a jamais paru déboucher (en tout cas plus que d'en dautres parties du débat) sur le projet, en particulier sur la philosophie sous-tendant le projet de 6ème Républ
Par ARDITTY il y a 3 ans
Il semble que Plenel a un énorme problème d'ego. Dans cet entretien, les questions sont plus longues que les réponses et on se surprend à vouloir le faire taire pour qu'il laisse à Mélenchon le temps de répondre. Dommage qu'il veuille tant se mettre en avant : brandir son livre, comme un étendard, est totalement ridicule et n'amène rien à cet entretien qui, finalement, en dit davantage sur Plenel que sur Mélenchon et le pouvoir.

Je pensais que Plenel avait changé : non, hélas, il est resté frustré de ne pas avoir été au pouvoir. Et qu'est devenu "Le Monde" sous sa direction ? un journal de centre-droit. Il va liquider Médiapart, tant son ego laisse peu de place à l'autre.
Par Michel Grossin il y a 3 ans
@ choco, bbbbl & emgi : vous êtes sévères avec Pleynel, alors que sa question - posée, d'accord, de manière ultra pompeuse (pleynelienne, quoi...) - permet à Mélenchon de poser d'une manière très évidente et très claire sa divergence avec le Parti Socialiste.

Ca permet de faire reculer le manichéisme, et, à ce titre, Pleynel, en l'incarnant de la sorte (de manière, à mon sens, volontaire), permet à la parole de se libérer pleinement, dans la clarté.

Très bon moment d'éducation politique et populaire. Bravo.
Par Arcade70 il y a 3 ans
Plenel a un énorme problème : son obsession pour Mitterrand. En plus il est totalement confus dans ses propos. Il devrait se rendre compte qu'à l'heure d'aujourd'hui le sujet Mitterrand n'est pas un sujet pertinent et que les 120 000 personnes à la Bastille le 18 mars n'en n'ont rien à foutre du tonton d'il y a 30 ans !

Mitterrand c'est le sujet favoris des intellectuels de salon, c'est marrant ok, mais là ça semble totalement hors sujet.
Par choco-intense il y a 3 ans
Je me posais la question oui ou non vais-je m'abonner à Médiapart ? Merci Mr Plenel de m'avoir donner la réponse : c'est non !
Par Elisabeth LABRUYERE il y a 3 ans
Voir plus de commentaires