L'amour a besoin d'endurance / Le Torticolis de la girafe

Découvrir le nouveau player
Théâtre du Rond-Point
214
3 605 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Le Torticolis de la girafe
de Carine Lacroix, mise en scène Justine Heynemann
avec Grégoire Baujat, Mounir Margoum, Marie Êve Perron, Alexie Ribes
http://2011-2012.theatredurondpoint.fr/saison/fiche_spectacle.cfm/110865-le-torticolis-de-la-girafe.html

10 mars - 14 avril, 18h30

Armés de phrases courtes et de répliques chocs, dans des duos aux couleurs vives, les quatre couples du Torticolis de la girafe explorent les facettes des amours ébouriffés. Farce tordue pour couples improbables. Des duos s’enchevêtrent, cherchant l’amour, le vrai. Quêtes de tendresse, désirs d’enfants. D’autres s’acharnent à vouloir se posséder, se transformer ou jouir le plus possible. D’autres se laissent faire. King et Queen hésitent entre l’amour vache et la procréation. Pépita et Rodrigo travaillent au corps un coup de foudre qui se fait désirer. Piou et Zed fantasment une vie à paillettes. Domi-Do et Gabriel-Gabriel s’entre-déchirent autour d’une oeuvre à accomplir et d’un corps à satisfaire.

À dix-neuf ans, Carine Lacroix suit les cours de Jean-Laurent Cochet, et devient comédienne, mais l’écriture prend vite le pas. Trentenaire, auteur de pièces, fictions radiophoniques et de chansons, elle a écrit entre autres Burn baby burn, créé au Studio Théâtre de la Comédie-Française en 2010 dans une mise en scène d’Anne-Laure Liégeois. Justine Heynemann a souvent organisé les mondes vacillants de femmes fortes ; Louison de Musset, Andromaque de Racine, Les Cuisinières de Goldoni, Les nuages retournent à la maison de Laura Forti ou son Rose Bonbon. Elle dirige l’écriture incisive, ciselée de Carine Lacroix. Ensemble elles tranchent dans le vif des quotidiens à la dérive, construisent des tableaux d’êtres perdus sur terre, dans une carte du tendre aux repères explosés.

0 commentaire