Advertising Console

    Secteur 1 : Quelqu'un m'a dit

    Reposter
    872 vues
    Le gouvernement a publié ce 22 mars 2012, in extremis dans le quinquennat, deux décrets modifiant l'option de coordination conventionnelle déjà existante. Ces décrets contraignent les complémentaires santé à rembourser les compléments d'honoraire des praticiens du bloc opératoire du secteur 2, à condition que ceux-ci limitent ces compléments à 50 % du tarif de base sur 70 % de leurs actes. Ce dispositif a exclu les praticiens du secteur 1, qui avaient choisi volontairement de limiter leurs honoraires aux tarifs sécurité sociale. Il est abusivement appelé secteur optionnel alors que le principe du secteur optionnel était précisément de compenser les effet pénalisant de ce choix du secteur I.
    Gauche et droite confondues ont en effet admis depuis plusieurs années, mais sans y remédier, que le tarif de remboursement sécurité sociale des actes chirurgicaux était déconnecté de toute réalité économique. C'est pour cette raison que les gouvernement successifs et l'assurance-maladie s'étaient engagés à permettre aux praticiens du bloc opératoire de secteur 1 l'accès à ce secteur optionnel. Le président de la république avait renchéri en parlant de compenser une injustice.
    Le décret du gouvernement exclut pourtant délibérément les secteur 1 de cette option de coordination modifiée, au mépris de tous les engagements passés.
    Consultés par le syndicat Le BLOC lors d'un sondage, les praticiens du secteur 1 du bloc opératoire ont très majoritairement décidé d'appliquer les tarifs de cette option de coordination dont on leur refuse l'accès.

    Cette vidéo reprend les engagements jamais respectés des politiques depuis 8 ans.