Les mouches privées de sexe sombrent dans l’alcoolisme

Universcience
109
632 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Des chercheurs californiens ont proposé l'existence d'un lien entre l'alcoolisme, l'expérience sexuelle et la production de NPF, une protéine du cerveau qui serait à l'origine de l'impression de récompense. L'expérience montre que les mouches qui n'ont pas copulé sont de plus grandes consommatrices d'alcool que les autres.

0 commentaire