Sondages : sont-ils nuisibles à la démocratie ?

LCP

par LCP

1,6K
676 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Au fil des campagnes électorales, les sondages sont devenus une composante essentielle de la vie politique, faisant et défaisant la popularité de nos dirigeants. Tandis que médias et politiques scrutent les résultats et baromètres des instituts, il arrive que des analyses contradictoires sèment la confusion…

Alors qui croire ? L'Ifop ou la Sofres ? Tous deux affirment avoir effectué leur étude à l'issue du meeting de Villepinte de Nicolas Sarkozy et ont publié des résultats contradictoires le 13 mars. L'Ifop, place pour la première fois Nicolas Sarkozy en tête au premier tour à 28,5 % devant François Hollande à 27 %. Au second tour, le candidat du Parti socialiste l'emporterait toujours haut la main avec 54,5 % contre 45,5 % pour Nicolas Sarkozy. De son côté, la Sofres donne toujours François Hollande largement en tête avec 30 % d'intentions de vote et le président sortant à 26 %. Au second tour, François Hollande (58%) l'emporterait également sur Nicolas Sarkozy (42 %).

Le candidat du MoDem François Bayrou a dénoncé « une guerre des sondeurs ridicule » entre instituts proches, selon lui, de Nicolas Sarkozy ou de François Hollande, qui occulterait les vrais sujets. Il s'est également indigné du fait que les sondages contribueraient à la bipolarisation du débat, évoquant enfin une "intoxication".

Quel est le poids réel des sondages sur une campagne électorale ? Ont-ils une véritable influence sur le vote des citoyens ? Peut-on leur faire confiance, ou obéissent-ils dans certains cas, à des logiques partisanes ? Les thématiques mises en avant par les candidats sont-elles aussi le fruit des études d'opinion ?

Autour d'Arnaud Ardoin, les invités du débat de "Ça vous regarde" en parlent ce soir.

Invités :
+ Hughes Cazenave, président d'Opinionway.
+ Mattias Guyomar, secrétaire général de la commission des sondages.
+ Gaël Sliman, directeur adjoint de l'Institut BVA Opinion.

En présence de députés, d’experts, de personnalités mais aussi de citoyens, ce magazine dédié à la vie parlementaire et politique développe chaque soir un thème fort au coeur de l’actualité. Entre analyses, débats, reportages et témoignages de citoyens en direct, Arnaud Ardoin impose une autre façon de présenter et d’aborder l’actualité grâce à l’interactivité.

De simple téléspectateur, le citoyen devient acteur dans le débat par webcam interposée ou via le forum dédié à l’émission. Information en miroir, Ça vous regarde favorise l’information à double sens en renvoyant les préoccupations, les questionnements des sentinelles citoyennes à celles des parlementaires.

Diffusion : du lundi au jeudi à 20h50 après Ça Vous Regarde : l'Info

En partenariat avec :

0 commentaire