Vue de la côte tunisienne

Découvrir le nouveau player
Boukha Bar Paris
118
449 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
  • Playlists
La Tunisie (arabe : تونس ou Tūnis), en forme longue la République tunisienne (الجمهورية التونسية ou al-Jumhūriyya at-Tūnisiyya), est un pays d'Afrique du Nord appartenant au Maghreb.
Elle est bordée au nord et à l'est par la mer Méditerranée, à l'ouest par l'Algérie avec 965 kilomètres de frontière commune et au sud-est par la Libye avec 459 kilomètres de frontière. Sa capitale Tunis est située dans le nord-est du pays, au fond du golfe de Tunis. Plus de 30 % de la superficie du territoire est occupée par le désert du Sahara, le reste étant constitué de régions montagneuses et de plaines fertiles, berceau de la civilisation carthaginoise qui atteignit son apogée au iiie siècle av. J.‑C., avant de devenir le « grenier à blé » de l'Empire romain.
Longtemps appelée Régence de Tunis, notamment sous la domination ottomane, la Tunisie passe sous protectorat français le 12 mai 1881 avec la signature du traité du Bardo. Avec l'avènement de l'indépendance, le 20 mars 1956, le pays s'achemine, au début, vers le statut d'une monarchie constitutionnelle ayant pour souverain Lamine Bey7,8, dix-neuvième et dernier bey régnant de la dynastie des Husseinites9. Avec la proclamation de la république, le 25 juillet 1957, c'est le leader nationaliste Habib Bourguiba qui devient le premier président de la République tunisienne et modernise le pays. Toutefois, en 1987, au terme de trente ans à la tête du pays dont la fin est marquée par le clientélisme et la montée de l'islamisme, le Premier ministre Zine el-Abidine Ben Ali finit par le déposer, mais poursuit dès lors les principaux objectifs du « bourguibisme » tout en libéralisant l'économie. Ben Ali, après vingt-trois ans d'une présidence autoritaire et policière, caractérisée par l'importance de la corruption, cède à la pression de la rue le 14 janvier 2011, fuyant le pays et trouvant refuge en Arabie saoudite10. Avec son épouse, il fait l'objet d'un mandat d'arrêt international.
Montage vidéo Lynda BOCCARA

0 commentaire