Advertising Console

    Woodman en Délire - Johnny reviens, ou pas

    Reposter
    skydukesc

    par skydukesc

    10
    60 vues

    3 commentaires

    skydukesc
    Paroles (1/3)

    Je m’appelle « Diego » et je suis le « fils de personne »
    « Je suis né dans la rue », je sais que tout le monde s’en cogne
    Je gratouillais « Pour moi la vie va commencer »
    Quand j’ai rencontré « la fille de l’été dernier »

    Je n’étais encore qu’un « jeune homme »,
    Je pensais à elle en mangeant une pomme
    Dans ma chambre « à l’hôtel des cœurs brisés »
    Où l’on m’appelait « le chanteur abandonné »

    Comment s’appelait t’elle déjà ?
    « Marie », « Gabrielle », « Carole » ou « Laura » ?
    « J’en mettrai pas ma main au feu »
    Qu’importe, elle avait « allumer le feu »
    Par skydukescIl y a 4 ans
    skydukesc
    Paroles (2/3)

    Je me souviens lui avoir dit « j’oublierai ton nom »
    Faut dire que je n’avais pas toute ma raison
    Mes potes l’appelaient, « la fille aux cheveux clairs »
    « Oh ma jolie Sarah », c’est revenu comme un éclair

    On était dans une « Cadillac », de bon matin
    Déshabillés, je la tenais « entre mes mains »
    On repensait à ce fameux « Noël interdit »
    Elle était vraiment « trop belle, trop jolie »

    Je lui ai dis, « Marie » « pour moi tu es la seule »
    Elle m’a répondu violemment : ta gueule !
    Quoi « ma gueule » ? Qu’est-ce qu’elle a ma gueule ?
    Tu oublies que je suis « l’idole des jeunes »
    Par skydukescIl y a 4 ans
    skydukesc
    Paroles 3/3)

    Je lui cria « Mon p’tit loup ça va faire mal» ce soir
    « Je te promets », « les coups » tu vas les avoir
    Je l’attachai « les bras en croix »
    Mon engin était « aussi dur que du bois »

    J’ai mis toute « la musique que j’aime »
    « La peur » l’envahissait, je n’étais plus le même
    Ça a duré, au « San Francisco », « jusqu’à minuit »
    Par quelques larmes et « quelques cris »

    Elle me dit, tu n’iras pas au « pénitencier », mais c’est fini
    « Excuse-moi partenaire » mais « c’est mieux ainsi »
    Depuis ce jour, « j’ai oublié de vivre »
    « Je suis seul » et boit à en être ivre
    Par skydukescIl y a 4 ans