Advertising Console

    1.SEMINAIRE SCHERER.CHRISTIAN DUTEIL.NIETZSCHE

    Reposter
    LIONEL SOUKAZ

    par LIONEL SOUKAZ

    136
    84 vues

    1 commentaire

    Antoine Michon
    Alors que le Mythe place l’homme au milieu entre l’animalité et le divin : « Connais-toi », la mesure (ethos) entre la démesure animale et divine (pathos) : « l’homme est mesure de chaque choses » (Protagoras). La métamorphose tout comme le foudroiement intervenait alors comme une punition de la démesure humaine. Ce que le mythe nous présente de façon verticale (dieux/hommes/animaux), Nietzsche nous le présente de façon horizontale : l’homme est un fil tendu entre la bête (animalité) et le surhumain (divin). Or, ce qu’il faut noter absolument c’est que le funambule (figure tragique) tombe lorsqu’il se trouve précisément à mi-chemin (Midi) sur le fil, au milieu. De sorte que l’homme n’est plus l’éthos (mesure) placé entre deux pathos (démesures), mais l’homme devient le fil, un pont, un passage (pathos) entre la bête et le surhumain (deux ethos).
    Par Antoine MichonIl y a 4 ans