Edito mars 2012: "on a créé le virus le plus dangereux du monde"

Sciences et Avenir
677
2 279 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Pour la première fois depuis la conférence d'Asilomar sur la génétique en 1975, des chercheurs ont décidé d'appliquer un moratoire sur leurs travaux : en l'occurrence la modification du virus H5N1 de la grippe aviaire pour le rendre transmissible entre mammifères. Faut-il ou non publier ces travaux? poursuivre ces recherches? Sciences et Avenir explore ces questions dans son numéro de mars 2012, en kiosque dès le 23 février.

0 commentaire