Advertising Console

    Herve FERON interpelle le Premier ministre sur la scandaleuse TVA dite "sociale" (14 février 2012)

    Repost
    Hervé Féron

    par Hervé Féron

    9
    243 vues
    Hervé FERON - Monsieur le Président, ma question s’adresse à monsieur le Premier ministre,

    Monsieur le Premier ministre, en moins d’un trimestre, c’est votre 3ème plan d’austérité. 3, comme triple A : Austérité ! Austérité ! Austérité ! En matière d’austérité, vous battez tous les records. Depuis 2007, vous avez créé ou augmenté plus de 40 taxes ! Parmi elles, les franchises médicales ou encore les taxes sur les mutuelles.

    Entendez-vous les Français qui n’en peuvent plus de supporter l’augmentation des prix de l’énergie : l’essence (+20%), le gaz (+50%), l’électricité (+25%)… ? Et maintenant, de tous les impôts, c’est celui qui est le plus injuste que vous avez choisi d’augmenter : la TVA !

    Entendez-vous les familles pauvres ou de classes moyennes dont vous avez sans cesse diminué le pouvoir d’achat depuis 2007 ? En décembre dernier, vous avez augmenté la TVA à taux réduit de 5,5% à 7%, pénalisant d’abord ces familles sur les produits de première nécessité : l’alimentation, l’eau, le chauffage, le logement social, les transports, les fournitures scolaires…

    Et maintenant, vous voulez augmenter la TVA de 19,6% à 21,2% ! Ils ne devaient pas être très enthousiastes les députés UMP qui n’étaient pas présents hier en commission des finances pour voter votre projet !

    Entendez-vous les smicards pour qui votre augmentation de la TVA va représenter 14% de leurs revenus ! Votre TVA sociale n’a de social que le nom ! Vous avez fait des cadeaux fiscaux, vous avez fait le bouclier fiscal, aujourd’hui votre augmentation de la TVA représente l’équivalent annuel du paquet fiscal : 13 milliards d’euros ! Vous doublez la note pour les Français !

    Monsieur le Premier ministre, nous nous opposerons à cette nouvelle et insupportable injustice. L’espoir porté par François HOLLANDE de redonner la dignité et le respect qui lui est dû au peuple français est bien là ! Nous ne vous laisserons pas faire !