Advertising Console

    Livre le roi se meurt à Vienne

    305 vues
    Adaptation de la création 2010 "Le roi se meurt" au Théâtre de Vienne
    la pièce centrale de Ionesco revisitée par Silviu Purcarete
    La France n'a eu ces dernières années que trop peu la chance de voir naître les créations de Silviu Purcarete, toutes plus majestueuses les unes que les autres, portées par le berceau européen, circulant ici et là hors de nos frontières. L'occasion de ce « retour » se présente enfin avec cette petite forme explosive,véritable événement grandeur nature à célébrer ici et maintenant... ensemble en temps compté !
    Fidèle à son appétit pour les transmutations de la vie observées chez Sade, Rabelais, Goethe ou Ovide, Silviu Purcarete, l'un des grands maîtres de la scène théâtrale européenne, crée « Le Roi se meurt ». Sorte d'exercice spirituel « pour apprendre à mourir », disait Ionesco de sa pièce. Exorcisme, rite initiatique, il avait à l'origine intitulé sa pièce : « Cérémonie ». Mise en scène par Silviu Purcarete la pièce pourrait s'intituler « Le Roi Semeur » ! En mourant, que sème-t-on ? Évidemment ce Roi n'est pas un roi, c'est chacun de nous, roi de sa propre vie. Et cette pièce n'est pas une pièce, c'est une tentative d'apprivoisement de cette histoire banale, extraordinaire et choquante qui nous rassemble : la mort nécessaire pour que la vie continue...
    Dans ce bref laps de temps (une heure et demie environ pour « s'évaporer ») que nous reste-t-il de liberté, de jouissance, de sens ? Le théâtre comme ultime réponse. Celui qui met le doigt là où ça fait mal, transformant le cri de peur en incantation, le métamorphosant en un rire qui jaillit sous la pression du temps, parce que « ça » presse... !