Paul Jorion - LE TEMPS QU'IL FAIT, LE 10 FÉVRIER 2012

Paul Jorion
531
12 709 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
www.Pauljorion.com/blog
Pourquoi c'est très simple, mais pas pour la raison qu'on vous dit d'habitude

L'heure est grave
Nous sommes tous Grecs !
Paul Jorion "Le capitalisme à l'agonie" (Fayard 2011)

1 commentaire

Merci, je trouve très intéressante l'image des paris (sur les taux d'intérêt pour se prémunir des risques?) que font les prêteurs quand ils ne peuvent plus investir dans la production faute de consommation. Avec la généralisation du crédit à la consommation, on tiendrait là les deux causes de la crise actuelle. Qu'en pensez-vous ?

Voici trois questions que je me pose :
- vous dites que "le système est en équilibre quand les emprunteurs ne veulent pas être (totalement) remboursés" : que voulez-vous dire par équilibre ?
- vous parlez d'un alignement des intérêts des prêteurs et des grands entrepreneurs en 1964 (?) : de quoi s'agit-il précisément, dans les termes du modèle à trois types d'acteurs que vous présentez ?
- j'ai du mal à comprendre comment vient se placer dans votre modèle la question de la dette étatique, et plus simplement du rôle de l'Etat entre ces trois acteurs.
Je vous remercie d'avance pour vos réponses.
Par eric fraiture Il y a 3 ans