Parrainages : l'arme anti-FN ?

Découvrir le nouveau player
LCP

par LCP

1,9K
3 056 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
En 2007, Jean-Marie Le Pen avait pu de justesse se présenter à l'élection présidentielle avec 507 parrainages. Cinq ans plus tard, Maine Le Pen se plaint de ne pas réussir à décrocher auprès des élus locaux les signatures nécessaires à sa candidature. Elle a d'ailleurs déposé une Question prioritaire de constitutionnalité. Objectif : rendre les parrainages anonymes. La question a été transmise au Conseil Constitutionnel par le Conseil d’État le jeudi 2 février.

Sur cette question, Marine Le Pen obtient le soutien de Nathalie Arthaud, Nicolas Dupont-Aignan, Hervé Morin, Philippe Poutou et Jean-Luc Mélenchon.

Ils trouvent tous anormal que le FN ne puisse pas être représenté à l'élection présidentielle. En revanche, le Parti Socialiste s'est montré hostile à une modification de la loi. Du côté de l'UMP, même son de cloche. Jean-François Copé ne veut pas croire que Marine Le Pen ne puisse pas avoir ses signatures : « Ils nous font le coup à chaque fois, et à chaque fois ils sont là », affirme-t-il. Aujourd'hui, la candidature du Front national embarrasse le parti majoritaire et pour lui, récupérer les voix de Marine Le Pen serait un calcul rentable.

Marine Le Pen obtiendra-t-elle les 500 parrainages ? Le PS a-t-il intérêt à faire monter le Front National ? L'UMP verrouille-t-elle ses parrainages pour éliminer la candidate FN ?

Les invités d'Arnaud Ardoin en parle ce soir sur le plateau de « Ca Vous Regarde ».

Invités :
+ Valérie Rosso-Debord, députée UMP de Meurthe-et-Moselle.
+ Caroline Fourest, journaliste, auteur de Marine Le Pen.
+ Florian Philippot, directeur stratégique de la campagne de Marine Le Pen.
+ Najat Vallaud-Belkacem, porte-parole de François Hollande.

En présence de députés, d’experts, de personnalités mais aussi de citoyens, ce magazine dédié à la vie parlementaire et politique développe chaque soir un thème fort au coeur de l’actualité. Entre analyses, débats, reportages et témoignages de citoyens en direct, Arnaud Ardoin impose une autre façon de présenter et d’aborder l’actualité grâce à l’interactivité.

De simple téléspectateur, le citoyen devient acteur dans le débat par webcam interposée ou via le forum dédié à l’émission. Information en miroir, Ça vous regarde favorise l’information à double sens en renvoyant les préoccupations, les questionnements des sentinelles citoyennes à celles des parlementaires.

Diffusion : du lundi au jeudi à 20h50 après Ça Vous Regarde : l'Info

En partenariat avec :

0 commentaire