ECHENOZ-LA-MELINE : LA FAMILLE BAILLY HÔTE DE SAINT-VINCENT

Découvrir le nouveau player
PRESSE VESOUL
79
91 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Savez-vous pourquoi saint Vincent est le patron des vignerons ? "Son martyr lui aurait été infligé au moyen d'instruments de vendanges", expliquent Marie-Jeanne et Jean-Marie Bailly, Vésuliens membres de la confrérie mélinoise. Dimanche 29 janvier, après l'office religieux célébré par l'abbé Florent Belin et l'abbé Laurent Jarand, la statue du saint leur a été confiée par Annie-Braud, hôtesse 2011 et présidente de la confrérie mélinoise, et son époux Michel. Bénédiction a été donnée au cep de la place Saint-Vincent, avec "halte chantée". Au coeur de l'assemblée, les confrères, familles et amis, le maire Yves Martin, intronisé lundi 23 janvier à la Saint-Vincent de Champlitte et le président de la Communauté d'agglomération de Vesoul, Alain Chrétien. Les frères du monastère cistercien de Latrun, aux portes de Jérusalem, site découvert par la famille Bailly en 1975 et qui a marqué le début d'une amitié, "nous ont offert le vin de messe et l'encens fabriqué à Taïbeh, celui-là même qui a béni le Saint-Sépulcre", soulignent Marie-Jeanne et son époux. Et plus encore, dimanche, à la même heure, a été prononcée de part et d'autre une bénédiction. A Echenoz-la-Méline, après le vin d'honneur offert par les récipiendaires sous le préau de l'École de Longeville, la 161e édition a été le cadre du partage du repas de l'amitié à la salle paroissiale.
Séverine GARCHERY pour La Presse de Vesoul
www.lapressedevesoul.com

0 commentaire