Advertising Console

    L'Envers des Bretelles (Compagnie Articho)

    Reposter
    35 vues
    Un hommage comique à tous ceux qui font exister le spectacle vivant.
    Un hommage comique à tous ceux qui font exister le spectacle vivant.

    Le spectacle doit bientôt commencer. Apparaissent les deux comédiens, ils enjambent un certain nombre d'obstacles éparpillés sur la scène. C'est la fête, la mairie a organisé un spectacle ! C'est la fête, le lieu de la représentation est décoré, guirlandes clignotantes, banderoles... C'est la fête ! Le spectacle n'est qu'un accessoire à la fête, les comédiens devront s'en arranger ! Coûte que coûte ils vont jouer ! Présenter leur "œuvre de qualité née d'un travail acharné"...

    Avant d'accéder enfin à La "scène", il leur a fallu affronter et déjouer un certain nombre de pièges : trouver la salle polyvalente de ce petit village, aménager des loges dans la cuisine, se maquiller dans la vapeur du chocolat chaud qui sera servi aux enfants après leur passage, préserver leur costume des tartes aux sucres qui attendent leur heure... Mais finalement, bonheur suprême, le public est là, c'est leur récompense !

    Conception : Christophe Lecourt - Nicolas Marchand
    Cinquième oeil : Patrick Guionet
    Régie : Étienne Hannotte
    Le spectacle doit bientôt commencer. Apparaissent les deux comédiens, ils enjambent un certain nombre d'obstacles éparpillés sur la scène. C'est la fête, la mairie a organisé un spectacle ! C'est la fête, le lieu de la représentation est décoré, guirlandes clignotantes, banderoles... C'est la fête ! Le spectacle n'est qu'un accessoire à la fête, les comédiens devront s'en arranger ! Coûte que coûte ils vont jouer ! Présenter leur "œuvre de qualité née d'un travail acharné"...
    Avant d'accéder enfin à La "scène", il leur a fallu affronter et déjouer un certain nombre de pièges : trouver la salle polyvalente de ce petit village, aménager des loges dans la cuisine, se maquiller dans la vapeur du chocolat chaud qui sera servi aux enfants après leur passage, préserver leur costume des tartes aux sucres qui attendent leur heure... Mais finalement, bonheur suprême, le public est là, c'est leur récompense !