Un Ogre de Gérard Ollivier

Découvrir le nouveau player
LARDUX FILMS
99
2 859 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
  • Playlists
Un Ogre c’est moi, c’est vous : c’est la faim insatiable dévorant l’enfant qui est en nous. C’est demander, en quelques dessins, très simplement, ce que nous peuple d’ogres allons faire de nous.

NOTE DU REALISATEUR

Un ogre est un enfant. Un enfant est un ogre. Un enfant est capricieux. On dit : ne fais pas l’enfant. Insatiable, il ne pense qu’à lui. Il n’écoute pas les autres. Il n’écoute que son ventre, son corps qui doit grandir. Tout lui est dû : il doit d’abord penser à lui.

Un ogre est resté à ce stade. Il a mangé, il a grandi, mais il a toujours faim. Ce besoin d’assouvir, par son plaisir, une insatisfaction permanente ne lui permet pas de s’intéresser à autre chose que lui-même, ne lui permet pas d’apprendre.

Le confort de notre mode de vie moderne (où l’on ne connaît pas la privation), le nombre réduit d’enfant par foyer (« l’enfant-roi »), une éducation reçue dans un système basé sur la consommation (l’ère du « jetable ») engendrent une génération d’enfants gâtés : des ogres insatisfaits, gourmands de plaisirs, de profits et de pouvoir, mais ignorants. Ignorants du monde qui les entoure, ignorants des conséquences de leur avidité, ignorants de leur futur, ignorants de leur passé.

Tant d’ignorance nous mènera sans doute à notre perte (et peut-être à celle de notre planète).

Alors, que faire de tous ces ogres ?

NOTE DU PRODUCTEUR

Un court métrage pour tous publics qui interroge noter société de consommation. Une comédie qui l'air de rien nous met face a la réalité de la catastrophe écologique et la relie a notre attitude d'ogres, insatiables et sans retenues... A diffuser urgemment et de tous cotés !!!

1 commentaire

Un beau court-métrage d'animation qui mérite d'être plus connu, belle métaphore sur la société de consommation...
Par J-E-V il y a 3 ans