La Part de l'Ombre- Judas-

Bernard-Henri Lévy
138
4 997 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Le 20 avril 1981 l'auteur du Testament de Dieu, Bernard-Henri Lévy se faisait l'avocat de Judas.
Voici une vidéo que je ne connaissais pas et dont je n’avais même pas entendu parler. Elle date de 1979, oppose Bernard-Henri Lévy à André Frossard et Georges Suffert et traite de l’affaire Judas. On y trouve un Bernard-Henri Lévy très jeune mais déjà féru d’histoire des religions et savant sur le sujet. On notera l’exaspération du catholique bon teint André Frossard face à la tentative, par Bernard-Henri Lévy, de réhabiliter cette figure de Judas. On notera, surtout vers la fin, la façon dont Lévy prend l’ascendant sur les autres débatteurs et impose son point de vue. Et puis… A Bernard-Henri Lévy, au Bernard-Henri Lévy d’aujourd’hui, on a envie de poser une question: « où en est l’évangile selon Saint-Judas que vous annonciez alors? Nous l’attendons… ».
Liliane Lazar.

1 commentaire

(à la fin : C'est l'Eglise éthiopienne, qui, je crois, a canonisé Pilate; les orthodoxes ont canonisé son épouse.)
Il est étonnant de constater qu'à aucun moment ils ne parlent du "crucifige!". Selon BHL, l'antijudaïsme chrétien (qu'il nomme antisémitisme à tort, selon moi) a pour point de départ la damnation de Judas et rien d'autre; c'est oublier le rôle des prêtres du Temple et de la foule qui préfère Barrabas à Jésus au moment où on lui laisse le choix. Jésus meurt selon un châtiment romain, mais ce sont bien les Juifs qui réclament cette mort; Pilate lui-même était prêt à le relâcher, ne trouvant rien de coupable chez Lui.
Vous dites que Frossard est exaspéré: vous le seriez aussi, si vous entendiez dire que votre réflexion conduit à l'antisémitisme (cf. 31ème minute).
Cela me rappelle les réactions à la suite de la "Passion" de Mel Gibson, qui fut traité d'antisémite pour avoir simplement été littéral dans son interprétation des Ecritures.
Par Agrafman il y a 2 ans