500.000 shekels, c'est le prix d'un gigantesque baobab à Tel Aviv

infolivetv
81
14 views
  • About
  • Export
  • Add to
Voilà une initiative plutôt originale de la mairie de Tel Aviv. Elle vise à lutter contre le déracinement des arbres en zone urbaine, une pratique systématique dès qu'un projet immobilier voit le jour et nécessite l'aménagement d'un chantier. En accord avec le ministère de l'agriculture, les responsables de la municipalité ont donc décidé de placer un prix sur chaque arbre menacé. C'est ainsi que dans le parking de Beit Romano à Tel Aviv, une étiquette où il est écrit « 500.000 shekels » a été accrochée sur la branche d'un gigantesque baobab. A terme, cette nouvelle politique permet de veiller à la sauvegarde de l'environnement, mais aussi de dissuader les promoteurs contre toute urbanisation sauvage des grands centres urbains d'Israël. 

0 comments