"C'est vous qui m'enterrerez" / Le Gros, la Vache et le Mainate

Découvrir le nouveau player
Théâtre du Rond-Point
207
2 445 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Le Gros, la Vache et le Mainate - Opérette barge
texte Pierre Guillois mise en scène Bernard Menez avec Pierre Guillois, Olivier Martin-Salvan, Jean-Paul Muel, Luca Oldani, Pierre Vial et, en alternance avec Pierre Guillois Gregory Gerreboo piano Laurian Daire en alternance avec Chris Cody
http://2011-2012.theatredurondpoint.fr/saison/fiche_spectacle.cfm/110861-le-gros-la-vache-et-le-mainate.html

7 février - 3 mars, 21h

La première image dévoile un bonheur absolu et improbable. Olivier, ventre gonflé, attend un enfant de Paul. Ils chantent, repeignent les murs ouatés de la maison idéale. Mais des morceaux de plafond leur tombent sur le coin de la gueule. Début du carnage. Deux tantes, travelos en guerre, visitent le couple. Elles s’écharpent, s’insultent, crachent et grognent. Gorgones suprêmes et ratées superbes. L’enfant naît en tuant le père porteur. Un deuil à faire entre la cuisine et le ménage. Le postier, tantôt livreur, électricien ou escort boy, promène ses fesses délectables que tout le monde vise. Tout dégénère et casse et l’espoir avec. Tout finit en ruine et le public en larmes : hilarité générale devant un monde de fous furieux et de doux dingues qui chantent et dansent.

Aujourd’hui metteur en scène inattendu, Bernard Menez dirige son petit monde foutraque ; portraits de femmes hauts en couleurs et en tout genre, même les plus mauvais, très assumés. Jean-Paul Muel et Pierre Vial, sociétaire honoraire de la Comédie-Française, deviennent ici d’incontrôlables tantes indignes, tandis qu’Olivier Martin-Salvan, après le succès de Ô Carmen, joue les bébés flingueurs et néanmoins contraltos. Pierre Guillois, en l’occurrence auteur, est à la fois chanteur de charme et veuf consolé. Lui, directeur du Théâtre du Peuple de Bussang de 2005 à 2011, est l’auteur des Caissières sont moches, le coauteur et metteur en scène de Sacrifices, solo de Nouara Naghouche, présentés au Rond- Point.

0 commentaire