Prothèses mammaires : un nouveau scandale sanitaire ?

Découvrir le nouveau player
LCP

par LCP

1,9K
605 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
C'est un scandale qui touche des femmes du monde entier. Dans tous les pays, les prothèses mammaires PIP, contenant du silicone frelaté, ont été implantées. L'affaire éclate en mars 2010. L'Afssaps annonce le retrait du marché des implants mammaires de la société Poly Implant Prothèse (PIP). L'entreprise est placée en liquidation judiciaire. En cause : un taux anormal de ruptures et l'utilisation d'un gel « différent de celui déclaré lors de la mise sur le marché ». Plusieurs plaintes sont déposées. Les femmes porteuses de ces implants sont invitées à les retirer. Le 21 novembre 2011, c'est un drame qui porte réellement l'affaire sur le devant de la scène : une femme, porteuse d'implants PIP décède d'un lymphome. Si le lien entre cancer et prothèses n'est pas établi, l'Afssaps annonce avoir enregistré vingt cas de cancer chez des femmes porteuses de ces prothèses. Après la mort d'une seconde femme, un comité de suivi est mis en place. L'enquête révèle une vaste escroquerie de la part du patron de l'entreprise PIP Jean-Claude Mas. Mais pour le moment, il n'a toujours pas été mis en examen. L'Afssaps a-t-elle pleinement joué son rôle ? Les chirurgiens ont-ils leur part de responsabilité ? Comment la sécurité sociale va-t-elle rembourser les victimes de ce scandale ? Sommes-nous en train d'assister à un nouveau scandale sanitaire après l'affaire du Mediator ? Les invités répondront à ces questions ce soir sur notre plateau autour d'Arnaud Ardoin. Invités : + Nora Berra, secrétaire d’État en charge de la Santé. + Bruno Alfandari, président du Syndicat National de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique (SNCPRE). + Jean-François Mattéi, philosophe. + Delphine Byrka, grand reporter à Paris-Match. En présence de députés, d’experts, de personnalités mais aussi de citoyens, ce magazine dédié à la vie parlementaire et politique développe chaque soir un thème fort au coeur de l’actualité. Entre analyses, débats, reportages et témoignages de citoyens en direct, Arnaud Ardoin impose une autre façon de présenter et d’aborder l’actualité grâce à l’interactivité. De simple téléspectateur, le citoyen devient acteur dans le débat par webcam interposée ou via le forum dédié à l’émission. Information en miroir, Ça vous regarde favorise l’information à double sens en renvoyant les préoccupations, les questionnements des sentinelles citoyennes à celles des parlementaires. Diffusion : du lundi au jeudi à 20h50 après Ça Vous Regarde : l'Info En partenariat avec :

0 commentaire