Loi sur la négation du génocide arménien : fallait-il la voter ?

Découvrir le nouveau player
Institut IRIS
232
301 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Arthur Paecht, ancien vice-président de l’Assemblée nationale, président d’honneur de l’IRIS, répond à nos questions :
- En 2001, vous étiez député et avez voté la loi portant sur la reconnaissance de génocide arménien. Quelles étaient vos motivations à l’époque ?
- Dix ans après, quel regard portez-vous sur la loi votée le 22 décembre par l’Assemblée nationale et visant à punir pénalement la contestation du génocide ?
- Malgré les mesures de rétorsion économique prises par la Turquie, certains trouvent que la France a bien fait de ne pas “brader ses convictions sur l’autel de la raison économique et commerciale”. Qu’en pensez-vous ?

0 commentaire