Advertising Console

    Déroulement du vote du 16 Novembre

    Reposter
    Omar

    par Omar

    638
    1 537 vues
    ¤¤ Adresse du Forum Officieux Ségolène Royal 2007 : http://www.SegoleneRoyal2007.new.fr ¤¤

    Reportage de la chaîne d'information BFM TV du Mercredi 15 Novembre 2006 sur le déroulement du vote du premier de l'investiture socialiste qui se déroulera ce Jeudi 16 Novembre 2006 entre 16h et 22h.

    ---------------------------------

    Jeudi, les 219.000 adhérents du parti socialiste votent pour choisir qui sera leur candidat en 2007. Zoom sur les modalités pratiques de cette primaire inédite.

    Qui peut voter ?

    A priori, les 218.771 adhérents du parti socialiste. Mais en réalité, « les chiffres évoluent tous les jours », explique le responsable des élections, Philippe Bonnefoy, car les sections font remonter jusqu’au dernier moment mises à jour et autres oublis. En pratique, seuls peuvent voter «les militants, à jour de leur cotisation, qui se sont inscrits au parti avant le 1er juin, et qui se sont présentés à leur section». Ce sont les fabusiens, inquiets des préférences des 68.049 nouveaux adhérents de la dernière campagne d’adhésion, qui ont exigé cette dernière mesure pour limiter l’impact des inscriptions par Internet.

    Comment va se dérouler le scrutin ?

    Les adhérents pourront venir dans leur section de 16 à 22 heures (quelques dérogations sont prévues : le scrutin se tiendra à partir de 18H00 dans certaines sections rurales et de 12H00 dans six sections du Pas-de-Calais) pour déposer leur bulletin dans l’une des 4.000 urnes transparentes, une exigence de Ségolène Royal. Les militants doivent s’informer auprès de leur section pour connaître leur bureau de vote. Pour pouvoir voter, chaque militant devra se munir de sa carte du parti et sa carte d’identité. Il n’y a ni vote par procuration, ni par courrier ou Internet. Les bulletins blancs seront comptabilisés comme nuls.

    Qui dépouille les bulletins ?

    « Les responsables de chaque bureau de vote : le secrétaire de section, le trésorier et les éventuels mandataires de chaque candidat », explique Philippe Bonnefoy. Chaque candidat pourra en effet déléguer une personne pour s’assurer du bon déroulement du scrutin. Nouveauté : «des militants de l’extérieur volontaires pourront se rendre dans une section qui n’est pas la leur pour contrôler le vote», à condition d’avoir averti le siège national.

    Comment les résultats sont-ils transmis ?

    Toutes les fédérations ont l'obligation de dépouiller les votes dans la nuit et de transmettre leurs résultats uniquement par le biais d'un logiciel baptisé Rosam (accusatif singulier en latin de rose, l'emblème du PS). Selon Philippe Bonnefoy, « Chaque secrétaire de section a un code qui l’identifie chaque fois qu’il se rend dans le fichier national. Une fois les résultats rentrés dans le logiciel, ils sont transmis partout. Chaque fédération peut donc connaître le résultat des autres en temps réel ». Au niveau national, les candidats auront chacun un mandataire rue de Solférino, siège du PS à Paris, pour suivre l'arrivée des résultats en temps réel.

    Quand connaîtra-t-on le résultat ?

    Aucune enquête "sortie des urnes" n'est attendue une fois le vote clos, à 22h. Il faudra attendre 1h00 du matin pour avoir une première estimation, qui sera donnée par le directeur de cabinet de François Hollande, Stéphane Le Foll. Puis la commission nationale donnera «dans un second temps les résultats définitifs», en principe samedi.

    Des conflits sont-ils à prévoir ?

    Deux cas de figure sont possibles : premièrement, un candidat (ou une candidate) réunit la moitié des suffrages, plus une voix, et remporte l’élection dès le premier tour. Second cas de figure, le ballotage : personne n’obtient la majorité absolue. Un second tour est alors organisé, entre les deux candidats les mieux placés, le 23 novembre. Dans les deux cas, des contestations sont à prévoir si l'écart de voix est faible.

    Quelle est la procédure de contestation ?

    « Chaque bureau de vote remplit un procès-verbal du déroulement du scrutin, qui est ensuite signé par le secrétaire de section et les mandataires. Ces PV sont ensuite centralisés au niveau des fédérations, qui étudient la validité des contestations. Celles qui sont jugées recevables sont ensuite examinées au niveau national », raconte Philippe Bonnefoy. Ensuite, « le Conseil National, ou le Congrès, arbitreront suivant les cas ».

    Quels sont les pronostics ?

    « Tout ce que je peux vous dire, c’est que tout le monde est d’accord pour dire qu’il n'y a qu'une très faible probabilité de second tour », confie le responsable des élections.

    --------------------------------

    Divers sites sur Ségolène Royal :

    http://www.segolene-royal-videos.new.fr
    http://www.segosphere.net/
    http://segolene-video.over-blog.com/
    http://www.segoleneparis.fr/
    http://www.segoleneroyal2007.net
    http://segoleneroyal.over-blog.com/
    http://segolenepour2007.over-blog.com/
    http://segolene-presse.blogspot.com/
    http://www.segolene-video.org

    Votez Ségolène Royal http://www.votez2007.com