Advertising Console

    "Quand j'étais petit je m'ennuyais, aujourd'hui je suis chef de projet dans une ONG"

    Repost
    Apec

    par Apec

    129
    456 vues
    Dans cet épisode de la série Quand j'étais petit (http://www.apec-quandjetaispetit.com/ ), Antoine Durupt raconte son parcours, où son premier vrai choix d'orientation professionnelle s'est fait très tardivement, après avoir privilégié la facilité tout au long de ses études.

    A propos de la série "Quand j'étais petit, histoires de vie professionnelle" : une nouvelle série web documentaire conçue par l'Apec autour de témoignages de cadres qui se posent la question de changer de parcours, d'employeurs, de métiers.

    Ces femmes et ces hommes ont entre 30 et 50 ans, ils racontent comment ils réfléchissent à ce changement, comment leur rêve d'enfance, les envies de leurs parents et leur environnement influencent encore ce qu'ils sont devenus et comment ils tentent - ou pas - de redistribuer les cartes de leur "destin professionnel".
    On comprend alors que les choix opérés résultent d'une alchimie faite de pression, de tradition mais aussi d'envies plus personnelles, fruits d'une prise de recul et d'une recherche d'épanouissement professionnel.

    Antoine Durupt, élève brillant, a fait des études scientifiques comme ses parents. Il avoue lui-même avoir été tenté par hypokhâgne mais avoir opté pour les sciences physiques qui lui assuraient plus de débouchés professionnels. Après une première expérience dans le secteur pharmaceutique, il a décidé de quitter cette situation confortable pour travailler dans une ONG.

    Dans la version longue de l'interview d'Antoine Durupt, on comprend que la voie professionnelle la plus facile n'est pas toujours le choix le plus satisfaisant. Avec la confiance en soi que procure une première expérience réussie, on peut faire des choix plus risqués mais plus épanouissants.