Advertising Console

    Franc-Maçonnerie et Romantisme théosophie illuminisme 2

    Repost
    612 views

    4 comments

    FRANCAFRIQUE HILLARD SUTTON QUIGLEY
    KABBALE = FRANC MAÇONNERIE = THÉOSOPHIE = NOUVEL ORDRE MONDIAL
    EXPOSONS CETTE ÉVIDENCE , CETTE MYTHOLOGIE HOLISTIQUE DES ÉLITES !
    FRANCAFRIQUE HILLARD SUTTON QUIGLEY
    Donc, à l'heure actuelle; si une fem­me souhaite être dans une Voie initiatique, une très large palette s'ouvre devant elle. Encore faut-il quel­le ait cherché sa voie. Il faut semble-t-il qtelle dit queues connaissances du monde de l'occulte ou de l'ésotérisme en général et quelle ait un vrai Désir d'aller à la recherche de son moi pro­fond, de son temple intérieur et non de trouver un succédané de transmis­sion initiatique, voire une succursale d'un parti politique, d'un syndicat ou autres .
    Les sociétés non maçonniques dites sociétés androgynes apparaissent vers 1740. Les FF et les SS de ses sociétés fai­saient des réunions de divertissements libertins, voire mêmes érotiques.
    Au sein de ces sociétés érotiques, ils voulaient faire revivre l'âge d'or en pratiquant la communauté de biens en l'étendant, cette communauté, à leur propre corps : société fondée à Vienne en 1740 " la confrérie des Figues ".
    FRANCAFRIQUE HILLARD SUTTON QUIGLEY
    Les Rose-Croix
    Les rosicruciens
    Les Alchimistes
    Les Groupements de Recher­ches Occultistes
    La Société Théosophique
    Les Résurgences Templ ières
    Les Martinistes
    La Golden Down
    Sa dissidence A.A(Astrum Ar­gentinum)
    Les Groupes de Théurgie
    Les Flus Cohens
    Certains Ordres Religieux qui
    sont chrétiens ou autres
    Les Voies Yogi et Extrême Orientales.(Hindouisme ; Bouddhisme, Zazen...)
    Le Soufisme dans certaines de ces formes
    Le Druidisme et le Celtisme ..LarRoseCroix Kabbalistique
    L'Ordre. Eudiaque (Isis, Osiris)
    La Myriam (magie sexuelle)
    Les Pythagoricien ...
    FRANCAFRIQUE HILLARD SUTTON QUIGLEY
    La franc-maçonnerie, reconnaissant le dogme de l'Eglise dans ses déclarations de 1717, a toujours été considérée comme une voie initiatique exclusi­vement Masculine. En effet, même du point de vue historique, les Collégia Romaines, les Guild , les Moines Bâtisseurs, les Compagnons Bâtisseurs de Cathédrales ont été etrnposés unique­ment d'hommes de métiers. La femme devait sûrement jouer un rôle autour de ces Constructeurs. Rôle que nous ne connaissons que peu ou pas. Etait-elle Maîtresse d'oeuvre ? Avait-elle un rôle de «Mère», comme chez les Compa­gnons ?
    Avant de parler de Maçonnerie, pro­prement dite, il est normal de signaler que d'autres voies initiatiques regrou­pent hommes et femmes ou femmes seulement avec, soit des Rituels com­muns, soit des Rituels spéciaux pour les deux sexes: