"Bayrou" par le Front de Gauche

13 388 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Jeudi 8 décembre Jean-Luc Mélenchon, aux côté de Marie-George Buffet, Martine Billard et Olivier Dartigolles, a présenté la brochure éditée par le Front de Gauche : "Bayrou, tout un programme !". Cette brochure démontre l'incompatibilité des propositions de Bayrou avec un programme réellement de gauche.

40 commentaires

L'augmentation de 2 points de TVA produit 20 milliards de recettes. Remonter la tranche de 41% à 45% et instaurer une tranche à 50% produira moins de 10 milliards. Donc on voit bien qu'il va faire peser les recettes principalement sur les pauvres.

Par ailleurs, un moyen facile de récupérer des recettes est de supprimer les 60 milliards de niches fiscales que la Cour des Comptes juge comme peu ou pas efficace. Bayrou ne prévoit de n'en supprimer que 20 milliards. Une preuve de plus qu'il roule plus pour les classes aisées que pour les classes modestes.

Cela dit, c'est pas étonnant, il est quand même du centre-droit.

Quant au programme du Front de Gauche, il prend en compte qu'avant 2012 il y a eu des choses qui se sont passé, que l'on ne part pas de 0 et donc que dire "tout le monde doit payer" après 10 ans d'UMP ou c'est les classes modestes et moyennes qui ont payés, c'est de l'enfumage. Les classes modestes ont déjà payés !
Par Dupont Michel il y a 2 ans
(suite) Vous me dites que j’ai mal lu le programme du Front de Gauche et de Jean‑Luc Mélenchon : où propose t‑il une hausse de la TVA ? Pour ce que j’en ai entendu dans tous ses débats TV, il ne parle que de hausse des contributions pour le riches, et les autres non.

Si j’ai mal lu ou mal entendu, alors il faut me donner une référence qui montre qu’il a bien prévu une hausse des contributions pour tous le monde, et pas seulement pour une catégorie de la population (divisant ainsi la population française en deux et entretenant la division).
Par Yannick Duchêne il y a 2 ans
(suite) À contrario, le programme du Modem, prévoit une contribution de *tous* et pas seulement des classes aisées et ne voit pas une hausse de la TVA (qui est le financement normal d’un état égalitaire) comme un taboux.

C’est bien pour ça que le programme de Bayrou contient une hausse de l’impôts pour les riches (au delà de celle proposée par Hollande, que les journalistes qualifient eux‑mêmes de hausse frileuse) *et* une augmentation de la TVA de 2 points (pour 1 point perçu, ce qui équivaut à une hausse moyenne des prix à l’achat de 0.1% à 0.25% selon les produits).

Ce programme restera viable, même en prévision d’une réduction des inégalités, puisqu’il suppose que tout le monde contribut, à égalité en fonction de ses moyens. (suite dans le prochain message)
Par Yannick Duchêne il y a 2 ans
La phrase « Et donc dans un pays où les inégalités s'accroissent, il est logique que le système fiscal touchent principalement ceux qui s'enrichissent le plus afin de mieux redistribuer les richesses produites. » contredit la précédente qui est « D'autres part, on ne s'assure pas de financer par les riches privilégiés ».

Si on prévoit que la fin des classes sociales, alors on doit prévoir aussi la contribution de tout le monde aux finances de l’état, et ça ne peut passer que par une hausse de la TVA (pour diverse raisons trop longues à expliquer ici, mais que je donnerai sur le forum). Les pays égalitaires comme le Canda/Quebec et la pays du Nord, ont une TVA plus élevés que chez nous.

Hors, au front de gauche, dès qu’on attend parler de hausse de la TVA, on crie au loup. Je renvoie la contradiction plus haut. (suite dans le prochain message).
Par Yannick Duchêne il y a 2 ans
@didyou2 : Nous n'avons pas du lire le même programme car celui du Front de Gauche contient de nombreuses propositions pour réduire les inégalités justement. D'autres part, on ne s'assure pas de financer par les riches privilégiés mais on s'assure que les richesses produites par l'ensemble des français bénéficient à l'ensemble des français. Et donc dans un pays où les inégalités s'accroissent, il est logique que le système fiscal touchent principalement ceux qui s'enrichissent le plus afin de mieux redistribuer les richesses produites.
Par Dupont Michel il y a 2 ans