Kennedy 2012

Media Gaulliste
336
3 442 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
  • Playlists
Il n'y a pas encore de description.

1 commentaire

Kennedy, Kennedy ... pour ce qui nous interesse, càd la FRANCE, Kennedy a eu strictement les mêmes vues sur la France et la même exigence de cette " construction européenne " que ses prédecesseurs ! je ne l'enscencerai donc pas, en tout cas, et il me semble essentiel de rappeler l'épisode suivant ! plus que de pleurer sur son compte :
J'explique ce passage et ne peux que vous inviter à lire ce qui suit, afin de nous sortir du mythe de Kennedy qui devient un peu .. ridicule si je peux me permettre lol

" les) Américains (...) avaient compris que De Gaulle était en train de subvertir leur stratégie, qu'il était en train de découpler l’Allemagne des États-Unis. Le Président Kennedy a convoqué M. Knappstein.... :
" DOCUMENT N°2
19 janvier 1963 = TÉLÉGRAMME DIPLOMATIQUE DU COMPTE-RENDU DE L’AUDIENCE DE M. KNAPPSTEIN, AMBASSADEUR D’ALLEMAGNE AUX ÉTATS-UNIS, AVEC LE PRÉSIDENT KENNEDY

Des agents de renseignements, placés probablement dans des postes de responsabilité à la fois au ministère français des affaires étrangères et dans les rouages de l’État ouest-allemand, avaient tenu le gouvernement américain informé, à la fois du projet de traité franco-allemand et des exigences de la partie française.

Washington comprit naturellement quel était l’objectif que visait ainsi Charles-de-Gaulle : l’éviction des États-Unis d’Amérique de leur influence sur la “construction européenne”, en procédant à un découplage entre l’Allemagne de l’Ouest et les États-Unis.

C’est la raison pour laquelle, trois jours avant la signature officielle du traité – le 19 janvier 1963 – le président Kennedy convoqua au bureau ovale de la Maison-Blanche l’ambassadeur allemand Karl-Heinrich Knappstein pour lui faire part expressément de ses doléances.

Le télégramme diplomatique envoyé par le diplomate ouest-allemand à ses autorités de tutelle pour rendre compte de cet entretien capital est disponible en ligne sur Internet. En voici l’extrait le plus significatif :

Le président [Kennedy] était visiblement de mauvaise humeur; à plusieurs reprises, il a exprimé clairement ses critiques quant à l’état interne de l’Alliance [Atlantique] et affiché ses préoccupations vis-à-vis de la conclusion du traité [de l'Élysée] .

Au cours de l’entretien, je me suis efforcé plusieurs fois – certes avec un succès mitigé – de persuader le président du bien-fondé de la conclusion du traité; j’ai mis en avant la signification positive du traité pour la politique européenne et l’avenir de l’Alliance, et j’ai évoqué le fait qu’une étroite collaboration franco-allemande était susceptible d’être fructueuse pour l’ensemble de l’Alliance, précisément en ce qui concerne les aspects de la politique du général de Gaulle qui irritaient le président.

cvce.eu/obj/fr-48045302-9605-4905-a37e-96b85fdb9a67

Extrait du dossier de fond :upr.fr/dossiers-de-fond/le-mythe-du-couple-franco-allemand-traite-elysee

et oui : ceci est tout simplement la preuve des intentions des USA envers nous, et surtout contre nous,
des choix, également, de l' Allemagne, pas du tout avec nous, mais contre nous,
ensuite : vous considérez les 50 ans de propagande, et alors .. vous commencez seulement à réfléchir.

LISEZ LES TRAITES !!
Par evhee L'année dernière