Premières images de l’action de Greenpeace s’introduisant dans la centrale de Nogent-sur-Seine

Newscast Wire
4
33 697 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Nogent-sur-Seine, le 5 décembre 2011 – Ce matin, à 6h, des militants de Greenpeace se sont introduits dans la centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine (Aube), située à 95 km au sud-est de Paris pour faire passer le message que le nucléaire sûr n’existe pas. « Avec cette action non-violente, Greenpeace démontre à quel point les installations nucléaires françaises sont vulnérables, explique Sophia Majnoni d’Intignano, chargée de campagne Nucléaire pour Greenpeace France. De simples militants, aux intentions pacifistes et disposant de peu de moyens, sont parvenus à atteindre le cœur d’une centrale nucléaire. C’est la preuve flagrante que les dispositifs de sécurité existants sont tout à fait insuffisants. Et pourtant, l’audit sur la sécurité des installations nucléaires commandité par le gouvernement suite à la catastrophe de Fukushima ne prend pas en compte le risque d’intrusion humaine. C’est très inquiétant. »

1 commentaire

Quand vont-ils comprendre que des barrières ou des clôtures ne servent pas à stopper? Si le GIGN s’entraîne dessus, c'est justement pour connaître les meilleurs temps de franchissement selon les techniques utilisées ... Pire que des gamins à chercher la moindre miette pour crier au scandale...
Par BlutX il y a 3 ans