Advertising Console

    Les THEOSOPHES dirigent les Mouvements d'Emancipation Féministes 2

    Repost
    275 views
    Maria Deraismes fonda avec le docteur Georges Martin, franc-maçon du 33è degré, l’obédience mixte le Droit Humain le 4 avril 1893. Maria Deraismes mourut en 1894. 15 000 personnes assistèrent à ses obsèques. Annie Besant fut désignée grand-maître adjoint du Droit Humain donnant à cette obédience maçonnique une orientation théosophique. Une autre femme compta beaucoup pour la ST et le féminisme, Alexandra David-Neel née 1868, son père, ami de Hugo, était franc-maçon et anticlérical. Sa mère étiait pieuse. Alexandra apprit le sanskrit, suivit les cours d’orientalisme au collège de France, fascinée par le Tibet.
    Sous le signe d’Isis et du pouvoir secret féminin
    Héléna Petrova Blavatsky estimait que la femme ne pouvait s’émanciper que si l’on parvenait à saper la toute-puissance du « dieu-mâle » d’Israël et les dieux chrétien et musulman
    Idée reprise par Annie Besant. Pour cela il fallait mettre à la mode en Occident la religion hindoue dans laquelle existe le culte de la déesse-mère