RD Congo : un risque de guerre civile post-élections ?

Institut IRIS
220
445 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Pierre Jacquemot, chercheur associé à l'IRIS, ancien ambassadeur de France en RD Congo, répond à nos questions :
- Dans quelles conditions ces élections se sont-elles déroulées ?
- Les résultats définitifs ne seront connus que le 6 décembre. Pour autant, les contestations commencent déjà à pleuvoir, et des troubles à l’ordre public voient le jour ; existe-t-il un risque de guerre civile dans le pays ? Est-il exact que chacun des candidats à la présidentielle disposerait de sa propre milice privée ?
- La situation en RDC est dans un état catastrophique latent depuis des années. Comment interpréter la passivité de la communauté internationale à son encontre ?

0 commentaire