Dance is a dirty job but somebody's got to do it

R Productions
23
312 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
"Dance is a dirty job but somebody’s got to do it" est un hommage du théâtre contemporain à la danse contemporaine. Manifeste intime peuplé de figures mythiques ou anonymes, "Dance is a dirty job but so- mebody’s got to do it" met en scène un étrange stand-up-perfomer, narrateur-harangueur, érudit, poète di- dactique, éclectique et partial : SCOT. Ce dernier est entouré de partenaires non-moins atypiques : BETH, chanteuse, traductrice, commentatrice débridée, aux accents américain et italien parfaits, ainsi que CLEEF, virtuose imperturbable de la basse électrique et des machines à rythmes. Le trio forme la figure de ce qui pourrait passer pour un groupe de rock mais un groupe qui serait composé d’un professeur de philosophie de l’esthétique enragé, d’une poétesse irlandaise folle et d’un informaticien finlandais surdoué. Leur look en revanche est d’une élégance sans faille, tous trois très assortis, dans de beaux costumes-cravates gris, chemises et pochettes blanches.

0 commentaire