Advertising Console

    Siegfried et tant d'autres. Les enfants de la guerre, dégâts collatéraux psy, "cela valait-il la peine?"

    Repost
    helene helene larrive

    par helene helene larrive

    12
    2 055 vues
    La mort d'un homme, au cours d'un conflit laisse chez les survivants une blessure jamais totalement fermée qui fait porter à leurs enfants et par ricochet à tous leurs descendants! leur angoisse, désespoir et culpabilité. Parfois la haine d'eux-mêmes. Ces archétypes funestes obèreront parfois toute leur existence.. même et surtout si on ne leur a jamais parlé de ce passé. Après la seconde guerre mondiale, à un degré ou à un autre, les enfants de ces morts sont nombreux, parfois sans le savoir. Il arrive que les pères biologiques s'en désintéressent, comme s'ils ne parvenaient pas à considérer comme "leurs" ces enfants nés du fait de la mort ou du sacrifice d'un autre et que leurs mères elles-mêmes les perçoivent comme superfétatoires. Un dommage collatéral de la guerre souvent peu apparent quant à ses causes assez peu connu. http://gustavenouvel.blogspot.com