Présentation du projet présidentiel de Marine Le Pen

Découvrir le nouveau player
LCP

par LCP

2K
100 783 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
  • Playlists
Marine Le Pen réunit samedi à Paris un millier de partisans à un "banquet" où elle doit présenter les grandes lignes de son projet présidentiel, mais pas leur chiffrage, désormais attendu pour janvier en même temps que son "plan de désendettement" de la France. La candidate livrera ses mesures phares sur une "trentaine de grands thèmes", précise Louis Aliot, vice-président du FN chargé du projet, mais pas leur chiffrage. Un discours à voir et revoir sur LCP. En tant que chaîne de l’actualité parlementaire, nous vous proposons régulièrement la retransmission en direct d’événements spéciaux liés à la vie politique et citoyenne française.

120 commentaires

Pendant ce puissant mouvement de l'automne 2010, plutôt que de proposer la grève générale ou une construction de la lutte à la base, Mélenchon demandait à l'inverse... un référendum !
Comme Jospin, Mélenchon a peut-être rejoint le PS dans ce cadre-là. Attendre son heure, monter en grade, jouer les uns contre les autres, tracer sa route sinueuse pour atteindre le sommet d'un appareil : voilà l'essence du parcours de Mélenchon. C'est un bureaucrate pur sucre qui a fait carrière dans plusieurs organisations successives, de l'UNEF au PG en passant par l'OCI et le PS.
une gauche électoraliste a éteint les aspirations au changement de millions de gens engagés dans la transformation d'une des sociétés les plus rétrogrades d'Europe occidentale, en s'appuyant sur des techniciens du mensonge issus du léninisme le plus rance
GOULAG!!!! DIRECT!!!!!PEDALO DE FLANBY
Par Gizmo J T dit il y a 3 ans
a débuté en politique au sein de l'OCI, comme Lionel Jospin, c'est-à-dire une des pires « sectes » politiques qui soient, qui pratique l'entrisme dans toutes sortes de bureaucraties syndicales et politiques. Comme Jospin, Mélenchon a peut-être rejoint le PS dans ce cadre-là. Attendre son heure, monter en grade, jouer les uns contre les autres, tracer sa route sinueuse pour atteindre le sommet d'un appareil : voilà l'essence du parcours de Mélenchon. C'est un bureaucrate pur sucre qui a fait carrière dans plusieurs organisations successives, de l'UNEF au PG en passant par l'OCI et le PS. Et il n'y a franchement rien d'héroïque là-dedans, dans cette époque mitterrandienne où les « lamberts » comme Jospin mettaient en musique les mensonges de « l'Union de la gauche », et qui marque la fin pitoyable de la période de luttes sociales des années 60 et 70
GOULAG!
Par Gizmo J T dit il y a 3 ans
Ni dieu, ni césar, ni Mélenchon

Les habits neufs d’un tribun démagogue
http://www.critique-sociale.info/index.php/articles-dactualite/166-ni-dieu-ni-cesar-%20ni-melenchon
Par Gizmo J T dit il y a 3 ans
elui-ci a débuté en politique au sein de l'OCI, comme Lionel Jospin, c'est-à-dire une des pires « sectes » politiques qui soient, qui pratique l'entrisme dans toutes sortes de bureaucraties syndicales et politiques. Comme Jospin, Mélenchon a peut-être rejoint le PS dans ce cadre-là. Attendre son heure, monter en grade, jouer les uns contre les autres, tracer sa route sinueuse pour atteindre le sommet d'un appareil : voilà l'essence du parcours de Mélenchon. C'est un bureaucrate pur sucre qui a fait carrière dans plusieurs organisations successives, de l'UNEF au PG en passant par l'OCI et le PS. Et il n'y a franchement rien d'héroïque là-dedans, dans cette époque mitterrandienne où les « lamberts » comme Jospin mettaient en musique les mensonges de « l'Union de la gauche », et qui marque la fin pitoyable de la période de luttes sociales des années 60 et 70
Par Gizmo J T dit il y a 3 ans
Pendant ce puissant mouvement de l'automne 2010, plutôt que de proposer la grève générale ou une construction de la lutte à la base, Mélenchon demandait à l'inverse... un référendum !
Comme Jospin, Mélenchon a peut-être rejoint le PS dans ce cadre-là. Attendre son heure, monter en grade, jouer les uns contre les autres, tracer sa route sinueuse pour atteindre le sommet d'un appareil : voilà l'essence du parcours de Mélenchon. C'est un bureaucrate pur sucre qui a fait carrière dans plusieurs organisations successives, de l'UNEF au PG en passant par l'OCI et le PS.
une gauche électoraliste a éteint les aspirations au changement de millions de gens engagés dans la transformation d'une des sociétés les plus rétrogrades d'Europe occidentale, en s'appuyant sur des techniciens du mensonge issus du léninisme le plus rance
GOULAG!!!! DIRECT!!!!!
Par Gizmo J T dit il y a 3 ans
Voir plus de commentaires