Réclamer les "fadettes" de journalistes du Monde était "justifié

Agence France-Presse
2,9K
46 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Accusé par la presse d'avoir pris connaissance des factures téléphoniques de journalistes du Monde, qui traitaient les affaires corses, le procureur de Marseille s'explique lundi 24 octobre. Jacques Dallest, procureur de Marseille, a "justifié" samedi s'être fait communiquer, en 2010 dans des dossiers corses, les relevés téléphoniques de journalistes du Monde, car leurs articles "nuisaient à l'enquête et mettaient des gens en danger". Durée: 00:53

0 commentaire