Advertising Console

    Jacky Dahomay - café débat social club

    Repost
    TéléLiberté

    par TéléLiberté

    129
    233 vues
    Depuis la crise ouverte dans le système capitaliste mondialisé, on assiste à des mouvements populaires (Grèce en 2008, LKP en Guadeloupe en 2009, révolution du jasmin en Tunisie en 2010 suivie cette année des divers printemps arabes et enfin révoltes en Espagne et de nouveau en Grèce) mouvements populaires qui semblent contagieux aussi bien concernant l’Europe, le Moyen Orient que l’Asie.

    Même si chacune de ces révoltes s’enracine et prend son sens dans un contexte particulier, irréductible à aucun autre, il n’est pas interdit de s’interroger sur la dimension mondiale du phénomène. Je reste persuadé d’ailleurs que le mouvement populaire de Guadeloupe en 2009 a eu un écho internationaliste incontestable.

    A l’évidence, ces mouvements populaires de ce début du XXI° siècle ne ressemblent pas vraiment au printemps des peuples du milieu du XIX° siècle ni aux révoltes et révolutions conduites au XX° siècle par des partis ou des Fronts de libération et encore moins aux jacqueries ayant scandé l’histoire de l’Europe.

    Je formule l’hypothèse qu’ils dessinent des formes nouvelles de révolutions à venir vu les contradictions graves et les impasses dans lesquelles nous conduit le capitalisme néolibéral mondialisé.

    Jacky Dahomay

    http://kazatango.com/2008-2011-mouvements-populaires-et.html